La revue PIPER (Psychologie internationale, Pratiques et Recherche a vu le jour en 2010 et a évolué en 2021 pour devenir la Nouvelle Revue PIPER. Elle contient des articles en français, anglais et espagnol.

Revue PIPER

PIPER no 10 (2022)

 

L'INSIGNIFIANCE

 Il réside dans notre désir de découvrir les raisons qui poussent certaines personnes à chercher à donner du sens à leur existence et aussi à étudier les stratégies mises en place par ceux qui se trouvent dans une situation d’extrême vulnérabilité pour leur survie psychique et leur équilibre socio-psychoaffectif et cognitif. La recherche de sens dans un environnement qui n’en propose plus, ou du moins qui apparaît incontrôlable et dénué de sens favoriserait l’émergence de dispositifs, de moyens, de médiations, d’expressions nouvelles ou revisitées.
Ce processus créatif peut nous amener à comprendre toujours un peu mieux les ressources psychologiques, cognitives et sociales de tout un chacun lorsqu’il se trouve confronté à l’insensé, l’impensable, voire à la part destructrice et inhumaine chez soi ainsi que chez son semblable.
En outre, la question de la prédominance de l’individualisme nous incite aussi à réinterroger la demande de recherche d’un étayage groupal et nous interroge sur le sentiment d’appartenance à un groupe. Que vient signifier cette ambivalence ?
Des situations extrêmes vécues par certains sujets et considérées comme telles par ceux-ci nous amènent à reconsidérer nos manières de penser et d’agir au regard des processus psychiques intentionnels cachés et visibles.

 

Sommaire PIPER numéro 10

Varia

  • P MARIN (Lyon) - Les métamorphoses de l'insignifiance. De la vacuité au témoignage -

  • C PLASSE BOUTEYRE (Lyon) - Les ambivalences de la modernité : entre désenchantement du monde et  renouveau idéologique -

  • Julio C. GUILLIEN (Lille) - Quand l’insignifiance fait absence -

  • A COMORETTO (Lyon) - L'importance de se sentir insignifiant et comment cela peut être profondément valorisant d’un point de vue psychique -

  • Marie ANAUT (Lyon) - De l'insignifiance à la résilience : le rôle de l’autobiographie dans la quête de sens après les traumatismes -

  • Célia VAZ-CERNIGLIA (Lyon) - « L’importance d’être dans le vrai, à quel moment ? Tout le temps ? » -

  • Valérie BERTRAND (Lyon) - Le salarié en insertion : Un salarié insignifiant ? -

  • M MERRUCI (Lyon) - De l’insignifiance au sens : quand la musique étaye le rapport au monde -

  • L CONFAIS (Lyon) - Des petits riens mis en parole : un chemin pour grandir dans un Lieu d’Accueil Enfants-
    Parents -

 

PIPER no 9 (2021)

L’EXCLUSION

 Dans ce qu’elle évoque en termes de limites, et donc de possible distinction d’un dedans et d’un dehors, l’exclusion peut être considéré comme un phénomène essentiel en psychologie. On pense évidemment à l’ensemble des observations qui peuvent être réalisées à ce titre dans le champ de la psychologie sociale ainsi qu’en psychologie du travail, mais aussi à ce qui se rencontre régulièrement dans la pratique clinique où l’exclusion peut concerner une population particulière mais aussi l’ensemble familial concerné par les politiques de placement. Les exemples de terrain ou de la recherche sont particulièrement nombreux, en tout cas, pour souligner l’importance de l’exclusion aujourd’hui.

Mais on peut se rappeler également que l’exclusion relève également, sinon avant tout, du domaine de la logique, comme le rappelle au demeurant son antonyme « l’inclusion », terme clef dans la théorie des ensembles. C’est à ce titre là qu’il est possible de l’élever au rang de concept permettant, en psychopathologie mais pas seulement, d’interroger fondamentalement la clinique, qu’elle prenne pour objet le social ou le particulier, c’est-à-dire le sujet parlant. C’est en cela qu’elle ne pouvait que s’inclure dans une réflexion soutenue par plusieurs psychologues sociaux et cliniciens.

 

Sommaire PIPER numéro 9

Varia

Jeune chercheur

  • Bérangère REMY ( Lyon ) - L’a-bord de l’exclusion  - Master II de psychologie clinique et pathologique -

Note de lecture

  • Kléa Faniko, David Bourguignon, Oriane Sarrasin & Serge Guimond, Psychologie de la discrimination et des préjugés. De la théorie à la pratique. (De Boeck, 2018). Par Valérie BERTRAND - 

 

Piper no 8 (2018)

Ce numéro affirme sa dimension internationale et sa diversité épistémologique : trois articles de recherche émanant d’Afrique, approches psychanalytiques mais aussi études sur les stratégies de coping, l’image de soi ou les neurosciences, notes de lecture sur les technologies comme médiations thérapeutiques et sur le métier de psychologue scolaire…

S’y ajoutent deux « Libres-propos », où les auteurs engagent leurs points de vue, l’un sur les nouveaux visages de la propagande adressée au sujet dans les sociétés de consommation, l’autre sur les fictions thérapeutiques à l’heure des neurosciences.

Sommaire PIPER numéro 8

Varia

  • Alain MOUCHES (Angers) - Parler, mais prudemment de la pratique. Fictions thérapeutiques et neurosciences (texte .pdf)

  • Julio GUILLIEN et al. (Lille) - L’a-bord du sujet (texte .pdf)

  • Antoine KOUADIO et al. (Abidjan) - Image de soi et modifications corporelles volontaires chez des commerçantes à Abidjan (texte .pdf)

  • Hassan Guy Roger TIEFFY (Abidjan)- Profil et stratégie de coping des demandeurs d’emploi à Abidjan (texte .pdf)

  • Essetchi Narcisse ACHI (Abidjan) - Processus psychologiques et intention entrepreneuriale chez les étudiants ivoiriens (texte .pdf)

Libres-Propos

  • Dominique RENIERS et Jean-Jacques LEGRAND (Lille) - Les nouveaux visages de la propagande (texte .pdf)

Notes de lectures

  • Virginie MARTIN-LAVAUD, Psychologue à l’école (Érès, 2017). Par Laurence BERNARD-TANGUY (texte .pdf)

  • Serge TISSERON et Frédéric TORDO et al. L’enfant, les robots et les écrans. Nouvelles médiations thérapeutiques. Collection Inconscient et Culture. DUNOD. 2017. Par Laurence Bernard-Tanguy (texte .pdf)

Adresse de la rédaction : Revue PIPER, Faculté S.H.S., Université catholique de l'Ouest, 3 place André Leroy, BP 10808 ; 49008 Angers Cedex 01